Au cours de cette rencontre, des mesures importantes ont été prises pour renforcer la sécurité, l’éducation et l’emploi dans la commune de Ngor. Tout d’abord, le terrain de 6000 mètres carrés, qui était au centre des discussions, sera partagé à parts égales, et les 3000 mètres carrés restants seront réservés pour la construction d’une gendarmerie, dans le but de renforcer la sécurité dans la commune.

De plus, le titre foncier du stade de Ngor sera transféré à la mairie, conformément à la loi sur la décentralisation. Cette mesure permettra à la commune de mieux gérer l’utilisation du terrain et de garantir sa protection contre toute tentative de spoliation.

En outre, l’Etat a annoncé la construction et l’équipement d’un lycée pour les jeunes de la commune de Ngor, afin de permettre aux élèves de poursuivre leurs études dans de bonnes conditions et de bénéficier d’une éducation de qualité.

Enfin, un programme de recrutement des jeunes de Ngor dans le projet “Kheyou Ndawyi” a également été présenté lors de la rencontre. Ce projet vise à offrir des emplois aux jeunes de la commune dans différents secteurs, tels que l’agriculture, l’élevage et le commerce.

Le maire de la commune a appelé à la sérénité et au calme en invitant tous les habitants de Ngor à travailler ensemble pour le développement de la commune. Il a rappelé que le dialogue et la concertation sont les seuls moyens pour résoudre les problèmes et garantir la paix sociale. Grâce à cette rencontre, la commune de Ngor peut maintenant avancer avec confiance vers un avenir meilleur pour tous ses habitants.